L'espace Claire-Léger présente

France McNeil et Anaïs Ronceray

Du 8 avril au 30 mai 2021

Slider2000x800_2017-ECL3

France McNeil

Art visuel

Native des Cantons-de-l’Est, France McNeil vit et travaille à Québec depuis plusieurs années. Diplômée de l’École des arts visuels de l’Université Laval, son travail s’enracine dans la pratique de la peinture, de l’estampe et du dessin. Elle utilise les enchevêtrements de branches, les fouillis de broussailles comme métaphore des réseaux qui nous relient et qui nous identifient comme société.

Toute vie s’inscrit dans un grand réseau impalpable mais bien réel : la terre et le ciel, les humains et les animaux, le temps, le silence. Dans ses œuvres, l’artiste France McNeil réfléchit à la façon dont nous vivons ce lien avec la nature; comment une simple balade en forêt ou dans un parc peut être un moment de ressourcement, d’apaisement.

Chaque tableau est une invitation à renouer avec la nature en soi et autour de soi, dans le regard que nous posons sur un entrelacement de branches nouées au détour de la rue. Son travail est aussi une réflexion sur les multiples réseaux qui transforment notre vie, qui nous ouvrent des horizons nouveaux et qui en masquent d’autres.

Ses œuvres font partie de nombreuses expositions individuelles et collectives tant au Québec qu’à l’étranger : Cuba, Écosse, France, Irlande, Belgique, Pologne, Allemagne ; elles ont été acquises par de prestigieuses collections publiques et privées. Finaliste pour le prix Videre dans le cadre des Prix d’excellence des arts et de la culture du Québec, elle a aussi participé à plusieurs résidences de création en arts visuels dont la dernière au Vermont Studio Center.

Pour plus d’information, visitez : https://www.francemcneil.com

Anaïs Ronceray

Art visuel

Anaïs Ronceray a obtenu son diplôme en Arts visuels à l’École des Beaux-Arts de Marseille en 2006 et y a travaillé par la suite en tant qu’assistante à l’Atelier de gravure. Après quelques voyages, elle a déposé ses valises à Montréal, puis dans les Cantons-de-l’Est où elle est établie depuis maintenant 10 ans.

Membre de Xylon-Québec depuis 2011, elle a été membre de l’Atelier Circulaire et de l’Atelier Graff. Elle a participé à plusieurs expositions collectives. C’est depuis son ancrage à la campagne que sa démarche a trouvé son sens et qu’elle l’approfondit, entre gravure et art végétal. L’empreinte de l’écoféminisme comme source de vie devient un guide vers la représentation de son art.

Enfin, c’est auprès du public qu’Anaïs Ronceray professionnalise sa passion par des ateliers d’initiation aux arts imprimés.

Pour plus d’information, visitez : https://anaisronceray.wixsite.com/artistevisuelle