Loading Events

Du 12 septembre au 20 octobre 2024

ÉRIC DAUDELIN

TRAMES

Arts Sutton - Eric Daudelin - Au carré 06
Éric Daudelin, AU CARRÉ-06, Caoutchouc, acrylique, huile, terre et pigment sur papier Stonehenge, 2018, 57 x 57 cm

ÉRIC DAUDELIN

TRAMES

Photographie, peinture, sculpture

Vernissage le dimanche 15 septembre à 14 h

Une façon d’appréhender le monde qui nous entoure et de le partager avec ses contemporains avec le plus grand des bonheurs.

Observer. Regarder. Toujours à l’affût de ce qui passe inaperçu aux yeux de la majorité des gens, avec pour complices, la pluie, le vent, la neige. C’est en véritable détective qu’Éric Daudelin traque le petit détail du quotidien, comme ce filon de terre rouge en Auvergne découvert après la réfection de la chaussée. Ou alors ces balises de navigation qui longent le Saint-Laurent qu’on voit rarement de la route.

Tout le reste n’est que cuisine, bricolage, recette, chimie ou physique. Construire-déconstruire, pour finalement mener à un corpus carrément protéiforme. Maintenant, au spectateur de se perdre dans la couleur et de suivre ces Trames sans âge.

Éric Daudelin est né en 1948. Après des études en architecture, il se consacre d’abord à la photographie pour étendre ensuite le champ de sa recherche à la peinture et à la sculpture. De ses études en architecture, il retient la beauté du rapport entre la forme et la fonction; de son expérience de photographe, une manière de voir le grand dans le petit et de magnifier la lumière. On reconnaît dans ses recherches sa fascination pour l’organisation et les systèmes. Séduit avant tout par la matière et par les phénomènes naturels, c’est d’instinct qu’il mène son œuvre, cherchant avec une grande économie de moyens à influer sur la manière dont on pose le regard puisque pour lui, l’art est partout. Il observe de son œil qui voit tout, extrait ses préférences et les trafique avec grande minutie de manière subtile. Pour lui, l’arrière d’un carreau de céramique inspire autant que l’avant : il faut savoir regarder.

Il travaille à Montréal, a profité de plusieurs résidences à l’étranger, expose au Québec autant qu’en Europe et participe à de grandes foires (Papier, Page(s) et Arténîm). On retrouve ses œuvres dans les collections privées et publiques, dans les musées (MACM, MNBAQ, MBAC) et les bibliothèques (BAnQ, BNC, Bibliothèque municipale de Dijon).

Il est représenté à Montréal par la galerie Éric Devlin et la galerie l’Onyx, à Ottawa par la galerie Jean-Claude Bergeron.

Partagez